I’d like to save the world, but I’m too busy saving myself

I’d like to save the world, but I’m too busy saving myself

  1. Créé avec Susana Panadès Diaz, I’d like to save the world, but I’m too busy saving myself évoque des modalités d’interaction de l’individu avec la foule manifestante. La foule est un rassemblement de personnes unies autour d’un but quelconque qui pourrait impacter sur l’Histoire. L’acte de manifester dans la rue, la joie et l’énergie d’un but partagé, l’impersonnalité, le héroïsme et la souffrance de la foule sans visage servent d’inspiration dans ce duo ludique qui s’inspire de l’engagement politique dans une société occidentale contemporaine.

Durée : 15 minutes

DISTRIBUTION

  • Conception : Rudi van der Merwe
  • Chorégraphie et interprétation : Susana Panadès Diaz et Rudi van der Merwe
  • Musique : Christian Garcia
  • Accueil studio : Gilles Jobin, Cindy van Acker

PERFORMANCES

  • les 19, 21 juin 2009, Fête de la Musique, Genève
  • les 10, 11 mars 2010, les Printemps de Sévelin, théatre Sévelin 36, Lausanne
  • les 26, 27 octobre 2010, Question de Danse, les Bernardines, Marseille
  • les 17, 18 juin 2011, Fête de la Musique, Genève (tanzfaktor)
  • les 7, 8 octobre 2011, festival YEAH YEAH YEAH, Rote Fabrik, Zurich
  • les 29, 30 octobre 2011, ADN, Neuchâtel (tanzfaktor)
  • les 3, 5 novembre 2011, festival theater:now, Phönix Theater 81, Steckborn (tanzfaktor)
  • le 12 novembre 2011, Südpol, Lucerne (tanzfaktor)
  • les 24, 25 novembre 2011, Theater Roxy, Bâle (tanzfaktor)
  • le 7 décembre 2011, Kurtheater Baden, Baden (tanzfaktor)
  • le 20 janvier 2012, théâtre Octogone, Pully (tanzfaktor)

I'd like to save the world, but I'm too busy saving to myself 08 © Quentin Simon